News

Coulisses de l’évènement, articles thématiques, témoignages, infos partenaires… Découvrez les News du FORUM DIMO !

 

 

Retour à la liste

"L’émotion, frontière entre l’homme et l’ordinateur"

Vendredi 26 Janvier 2018

Émotions et digital peuvent-ils se côtoyer dans le monde de l'entreprise ? Plus précisément, comment l'intelligence émotionnelle, qui repose par nature sur les relations humaines, peut-elle s'accommoder dans cet univers d'échanges virtuels qu'est le numérique ? Un thème qu’il est intéressant de développer à l’heure où de plus en plus d’entreprises repensent leurs stratégies de développement à l’ère du digital.

Depuis les années 1990 et les travaux de scientifiques menés notamment par le psychologue américain David Goleman, l'influence de l'intelligence émotionnelle sur la performance d'un individu est établie. Cette intelligence émotionnelle consiste, en substance, à percevoir rapidement des émotions, les siennes et celles des autres, en vue de les maîtriser en toutes circonstances et de prendre les bonnes décisions. Dans ce cas la performance s'en trouve accrue, dans le domaine sportif par exemple, mais aussi dans le monde de l'entreprise. La non-maîtrise de ces émotions peut même s'avérer catastrophique dans une entreprise : quel que soit le niveau d'intelligence cognitive, autrement dit de connaissances d'un manager, ces dernières ne servent à rien lorsqu'il n'est pas capable de maîtriser des émotions. Les exemples de mauvaises décisions, aux conséquences financières lourdes, prises sous le coup de la colère par de grands dirigeants ne manquent pas. A contrario, bon nombre de succes stories résultent de la capacité d'un dirigeant à avoir su faire preuve d'empathie avec ses équipes, à avoir su garder son sang-froid en toutes circonstances et transmis sa motivation à réussir. Ces qualités font d'ailleurs partie de la définition de l'intelligence émotionnelle.

L’émotion, frontière entre l’homme et l’ordinateur

La théorie a trouvé son application sous plusieurs formes dans l'entreprise. Dans le recrutement de managers, la préférence ira au candidat doté de la meilleure intelligence émotionnelle, car il sera capable de résister à de fortes pressions et sera toujours apte à prendre les bonnes décisions. [...]

Lire la suite de l'article sur gpomag.fr >>

Sources : Chantal Villard, gpomag.fr

Nos partenaires

FORUM DIMO 2018

Retours d'expérience

FORUM DIMO 2018